Passer au contenu principal

Qu’est-ce que le K-ETA, le nouvel e-Visa pour la Corée du Sud ?

Par septembre 15th, 2021Destinations

À partir du 1er septembre 2021, les citoyens français et européens doivent suivre la nouvelle mesure imposée par la Corée du Sud. Exemptés de visa court séjour (tourisme ou affaires), ils devront néanmoins obtenir un nouveau type de e-document intitulé K-ETA. De quoi s’agit-il concrètement ? Quelles sont les démarches suivre pour l’obtenir ?

Qu’est-ce que le K-ETA ?

La Corée du Sud devient le premier pays asiatique et le 5e pays au monde à introduire un système électronique de voyage. Le K-ETA n’est pas une mesure récente. En effet, les autorités de l’immigration en Corée du Sud ont commencé à expérimenter l’efficacité de ce système en mai 2021. Aussi, son obtention était facultative et gratuite jusqu’en août dernier pour certains pays. Il s’agit notamment de l’Albanie, du Mexique, du Royaume-Uni, de la Nouvelle-Calédonie ou encore du Venezuela.

Or, à partir de septembre 2021, toute personne dont la nationalité est exemptée de visa et désirant se rendre en Corée du Sud devra présenter un e-visa. Les touristes souhaitant découvrir ce pays asiatique doivent désormais postuler pour un K-ETA.
Alors que la Corée du Sud dispense de visa plus de 108 pays dont la France, le Canada, la Belgique et la Suisse les ressortissants de ces destinations devront présenter ce document au moment de passer le contrôle des frontières. Au temps de la covid-19, cette démarche s’inscrit dans la même perspective que l’ESTA adopté aux États-Unis ou encore l’AVE canadienne.

K-ETA fait référence à Korea Electronic Travel Authorization qui signifie autorisation de voyage électronique. Pour plus de sureté, il est conseillé de postuler au K-ETA au moins 24 heures avant votre départ en Corée du Sud.

Faire sa demande de K-ETA

Il vous suffit d’accéder à un site dédié à cette opération. Vous pouvez également télécharger l’application du même nom (K-ETA) pour avoir votre e-visa sur votre appareil mobile.

Tout d’abord, au moment d’accéder au formulaire, vous devez remplir soigneusement les cases demandées. Intégrez votre E-mail, numéro et de passeport ainsi que vos coordonnées, avant de passer à l’étape de paiement. Par la suite, votre dossier sera étudié par le gouvernement coréen. Enfin, vous recevrez une réponse, et pourrez ainsi confirmer votre séjour si le visa vous a été accordé.

Sachez que le coût du K-ETA s’élève à 10 000 KRW, ce qui équivaut à 8 euros à peu près. Toutefois, il faut noter que ce tarif ne prend pas en charge les services supplémentaires fournis par les agences. Si vous demande est rejetée, sachez que ces frais ne sont en aucun cas remboursables.

De plus, il existe une option de paiement pour les groupes et les agences de voyages. En effet, une seule personne peut postuler pour plusieurs individus (jusqu’à 30 noms) et effectuer le paiement en une seule fois. Si vous soumettez des informations erronées ou que vos coordonnées sont inexactes, votre e-visa, bien qu’accepté, peut être annulé. Cela vous mettra face à un refus d’entrée en Corée du Sud et vous imposera même des pénalités selon les lois coréennes. Cette sanction reste également valable si vous avez présenté une demande au nom d’une tierce personne.

Le K-ETA a une validité de 2 ans. Toutefois, cela ne vous garantira pas l’entrée en République de Corée. Cela tiendra à la décision de l’agent d’immigration durant votre passage au niveau de l’inspection des frontières. De même, si vos informations (nom, sexe, nationalité, etc.) ou que le numéro de votre document de voyage ont changé, vous devez présenter une nouvelle demande même si votre e-visa actuel est encore valable. Cette mesure sécuritaire est également applicable si vous avez commis un délit ou en cas de maladie infectieuse.

Sachez que les voyageurs ayant obtenu leur K-ETA peuvent passer le contrôle des frontières plus facilement. Ces derniers seront dispensés de présenter leurs cartes d’arrivée.

K-ETA : Qui est exempté ?

Il existe plusieurs cas qui vous dispensent d’obtenir un K-ETA.

– Vous êtes en transit/ transfert
– Vous visitez UNIQUEMENT l’île de Jeju
– Vous faites partie du personnel navigant (membre d’équipage : vol ou navire)
– Vous êtes titulaire d’une carte de séjour sud-coréenne
– Vous possédez une carte de voyage d’affaires de l’APEC (Coopération économique Asie Pacifique).
– Vous détenez un passeport diplomatique ou officiel ayant eu l’accord du Ministère sud-coréen de la Justice d’être exempté de K-ETA
– Vous êtes membre des Forces armées américaines en exercice en Corée (USFK)

Olivier Leonelli

Amoureux des grands espaces et du voyage, je distille des informations pertinentes pour les férus de sacs à dos.

Laisser une réponse