Passer au contenu principal

Airbus A350 avec un seul pilote : quels en seraient les avantages ?

Par juillet 14th, 2021Airbus

Pour piloter un avion, il faut généralement la présence de trois ou quatre pilotes dans le cockpit. Cependant, Airbus, le constructeur aéronautique européen, songe à doter les avions commerciaux, particulièrement les long-courriers A350, d’un seul pilote dès 2023. Quels seraient donc les avantages d’une telle innovation ? Décryptage !

Réduire l’effectif des pilotes

La réduction du nombre de pilotes est le premier argument qu’Airbus a avancé. Bien entendu, pour atteindre cette ambition, il doit réussir à mettre en application la technologie Single Pilot Operation (SPO).

Grâce à cette innovation, le constructeur aéronautique européen prévoit réduire l’effectif des pilotes des avions commerciaux. Avec cette idée, les membres de l’équipage ne seront désormais que deux, particulièrement pendant le vol des long-courriers A350.

Cela réduit aussi le poids total des appareils à leur décollage. De cette manière, les conditions de vol ne risquent pas également de poser problème, même si ces cas sont extrêmement rares.

Alléger la charge de travail de l’équipage

Si les avions commerciaux comptent deux pilotes de plus aujourd’hui, c’est notamment à cause des nombreuses commandes à exécuter. Parfois, il faut la manœuvre cumulative de plusieurs membres de l’équipage avant d’assurer le contrôle de l’appareil.

Grâce à la technologie SPO, Airbus compte alléger la charge de travail de l’équipage. Il songe, en réalité, à améliorer le fonctionnement de ses appareils. Cela dit, la majorité des tâches qui se faisaient manuellement seront désormais automatiques. Au lieu d’attendre l’intervention d’un second pilote, un seul membre suffira pour faire décoller l’avion en toute sécurité. Cela fait en outre, gagner du temps au décollage.

Le repos

Airbus prévoit mettre sa technologie SPO en application dans un but unique. Pour lui, cette innovation permettra à un seul pilote d’exécuter toutes les tâches importantes au décollage et au contrôle des avions commerciaux. La présence d’un second pilote n’est pas nécessaire, mais s’avère obligatoire.

Après quelques heures de manœuvre, le premier pilote pourra céder sa place au second afin de prendre quelques moments de repos. Cette initiative permettra surtout de renforcer la compétence de chaque membre de l’équipage qui sera donc éveillé durant tout le vol.

Renforcer la sécurité

La présence d’un seul pilote aux commandes d’un avion A350 signifie que la majorité des tâches sera automatisée. Cela résout alors les risques d'erreurs de manipulation ou les moments de panique lorsque l’un des pilotes ressent un malaise inattendu. Bien entendu, ces cas sont très rarissimes, vu que les compagnies aériennes mettent tout en œuvre pour éviter de pareils incidents. Au lieu d’exiger la présence d’un second pilote, une partie des tâches se fera à base de calculs algorithme très puissants.

Faire des économies

Aujourd’hui, le nombre de pilotes présents dans un avion commercial tourne autour de trois ou quatre. Chacun de ces travailleurs devra être rémunéré pour ses services. Cela risque alors de revenir plus coûteux pour les compagnies aériennes.

Cependant, lorsque le nombre de pilotes sera réduit, l’effectif des membres de l’équipage diminuera. Parallèlement, le nombre de personnes à payer se réduira également. Cela constituera alors une véritable économie pour les compagnies aériennes. Ce sont là, les avantages que l'on espère tirer de cette innovation.

Olivier Leonelli

Amoureux des grands espaces et du voyage, je distille des informations pertinentes pour les férus de sacs à dos.

Laisser une réponse