Passer au contenu principal

Quels sont les visas les plus difficiles à obtenir et pourquoi ?

Par juillet 6th, 2021Destinations

S’il est assez facile d’obtenir un visa pour de nombreux pays, cette démarche s’avère être davantage complexe dans certains pays à l’image de la Russie. Les demandeurs ont alors intérêt à s’armer de patience et d’une bonne dose de courage.

Les visas les plus difficiles à obtenir

Ce fait concerne tout d’abord les Etats-Unis. Entrer dans ce pays s’avère être un véritable parcours du combattant pour de nombreux étrangers. L’Inde est la Chine sont aussi concernées puisqu’il est assez difficile d’obtenir une autorisation d’entrée. Ce schéma se répète en Algérie et en Tanzanie qui laissent assez difficilement entrer les touristes et hommes d’affaires sur leur territoire. Le Vietnam est aussi très vigilant avec les autorisations d’entrée et ne laisse pas passer une absence de tampon.

La Corée du Nord reste sans aucun doute le seul pays à ne pas délivrer d’autorisations d’entrées. En obtenir une est assez rare et nécessite de la patience. Il est aussi très difficile d’entrer en Russie. A l’image de l’Ouzbékistan, le visa d’entrée s’obtient sur invitation officielle (une invitation rédigée par votre hôtel suffit cependant). D’autres pays à l’instar du Bhoutan, du Soudan, de l’Ile de Nauru et de Kiribati délivrent des visas difficilement.

Pourquoi ces visas sont-ils rares ?

Les raisons poussant les pays à contraindre les voyageurs divergent. Au Bhoutan, il s’agit de minimiser l’impact du tourisme sur l’empreinte carbone qui s’avère être très importante dans ce pays. Pour visiter ce pays, il vous faudra contacter l’ambassade bhoutanaise de France qui vous délivrera alors un visa après que vous ayez fourni des informations précises concernant votre séjour.

Durant toute la durée de celui-ci, il vous faudra être impérativement accompagné d’un guide. Le Soudan, quant à lui, délivre difficilement des visas pour garantir la sécurité des voyageurs. Il est assez difficile de sortir de l’Etat de Khartoum et de se rendre dans les régions environnantes qui s’avèrent être assez dangereuses. D’autres pays à l’image des Etats-Unis et de la Russie préfèrent limiter le nombre de visas délivrés pour veiller à ce que l’immigration ne soit pas trop importante. Il s’agit aussi de garder un œil sur le nombre d’entrées sur le territoire.

Olivier Leonelli

Amoureux des grands espaces et du voyage, je distille des informations pertinentes pour les férus de sacs à dos.